En marche vers Waterloo

La butte du Lion dit de Waterloo, Braine-l Alleud, Belgique

La butte du Lion dit de Waterloo, Braine l’Alleud, Belgique

Pour ce moment autonome d’apprentissage (mais aussi de plaisir) qu’est la bawete, nous avons choisi Waterloo, plus précisément la butte du Lion et le musée « Mémorial 1815 », véritable souvenir de la bataille ayant définitivement mis un terme aux ambitions de Napoléon.

Après presque deux heures de route dont trente minutes de perdition sur les routes brabançonnes, nous voici à bon port. Une fois acquitté le droit d’entrée, nous grimpons fièrement la Butte du Lion, tertre de 40 mètres érigé en mémoire de Guillaume II des Pays-Bas, blessé durant la bataille contre les troupes napoléoniennes. Ce n’est qu’une fois au-dessus, après avoir grandement surestimé nos capacités physiques que nous avons repris notre souffle. La vue sur la campagne du Brabant est impressionnante et nous avons même pu apercevoir au loin les immeubles bruxellois.

S’ensuit la visite du musée, celui-ci comporte de nombreuses œuvres et traces du passé de tout type: portraits, bustes, équipements militaires de l’époque… Il ne se contente pas de raconter la bataille de Waterloo, il retrace l’ascension de Napoléon, ses conquêtes aussi fulgurantes qu’audacieuses, mais aussi ses déroutes. De nombreuses explications concernent également les différents protagonistes des guerres napoléoniennes, cela permet de se rendre compte du contexte de l’époque, l’impérialisme était bien loin d’être l’apanage des Français.

La visite est commentée par un guide audio qui retrace l’histoire des différents protagonistes. Les commentaires ne seront bien évidemment pas les mêmes en fonction de votre choix, du cuirassier français au fantassin prussien, choisissez votre camp !

Comptez tout de même quelques heures si vous vous laissez guider par votre curiosité, mais ne ratez pas la reconstitution en film 3D de la bataille de Waterloo, le temps d’attente en vaut la chandelle !

Le contexte historique, les vêtements des soldats, les armes, le déroulement de la bataille, des guerres napoléoniennes en général et de l’Europe d’après le congrès de Vienne, les lois Napoléoniennes … Tout cela n’a plus de secret pour nous !

PS : Surtout, prenez garde aux heures de retour, si possible, évitez les heures de pointe, l’autoroute E40 peut parfois s’apparenter à un champ de bataille.

A.Ghys, L.Goose, P.Rol Cortijo, G.Schoonbroodt, C.Xhenceval

Publicités

Un commentaire

  1. BONNEt · février 21, 2016

    Bonsoir les schums,
    Contente d’avoir découvert ‘nossegazete’. Bravo pour cette lucarne de qualité sur des lieux chargés d’histoire, de notre histoire!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s